A propos

« Il y a dans les travaux de Sarah Behets une certaine fragilité. Une légèreté latente qui est, dans le même temps, réfléchie. Les matériaux sont simples, choisis pour ce qu’ils sont et pour ce qu’ils peuvent exprimer dans leurs qualités originelles. A cet appel de la matière, s’ajoute, au travers de la couleur et du trait, une poésie sensorielle qui adoucit et vient troubler une certaine technicité induite par les pratiques utilisées. En ressortent des œuvres douées d’un impact visuel élémentaire propice à la réflexion.
A la vue de ces œuvres, c’est la question de l’espace qui s’énonce : qu’il soit bidimensionnel ou tridimensionnel, les œuvres sont pensées pour et à travers lui. Par le pliage, l’agencement de formes géométriques ou encore par la simple déposition, elles occupent une étendue qui leur est propre et se déploient dans notre espace par des jeux alliant profondeur et planéité. Des superpositions faites de gestes et de motifs dans lesquelles la couleur se diffuse et se répand comme une énergie lumineuse. Des volumes, des surfaces planes ou encore de discrets reliefs qui deviennent tangents à nos perceptions visuelles comme cet Environnement coloré, simple bande de papier Japon , réminiscence d’un souffle qui continue son développement par la réverbération discrète de ses surfaces colorées. Des jeux de lumière et de transparence que l’on retrouve aussi, dans l’utilisation de plaque de verre comme support à la création. Tantôt opaque, tantôt translucide, la couleur se pose ou se dilue, renverse la notion d’endroit et d’envers amène à une interprétation psychologique de la forme.
Et lorsque la couleur se fait discrète, voire disparaît, l’artiste s’emploie alors à transmettre l’information par la création de trames, de réticulations mettant en exergue des réseaux dimensionnels dans lesquels, le geste et le travail du support parlent d’eux-mêmes. Une écriture personnelle à l’artiste qui se déchiffre par l’usage de codes universels comme le sont la forme et le trait – parfois fébriles ou structurés – présents, notamment, dans les lithographies et gravures exposées.
Dans son approche poétique du trait, de la couleur et du volume, Sarah Behets nous amène à nous laisser surprendre. L’éclat résultant de ses œuvres se laisse découvrir et une fois atteint, laisse après lui une impression d’apaisement au fort potentiel méditatif. »                                                                                                 
 

Coline Franceschetto

Sarah Behets, vit à Bruxelles, travaille à Liège à la Faculté d’Architecture de l’ULg, ou elle enseigne le dessin et les pratiques artistiques. A l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, elle achève d’abord une maîtrise en dessin avec la plus grande distinction, et ensuite une maîtrise en Arts dans l’espace publique. A l’ENSAV La Cambre elle termine les candidatures de l’atelier de design textile. Du dessin sur papier Japon au collage, du pinceau chinois à la pratique de l’impression taille douce, sérigraphique et lithographique, elle recourt à des structures souples sur lesquelles se dessine une trame qui laisse libre court au geste. Avec une très grande économie de moyens, les aquarelles permettent de délier ce geste vers l’abstraction.

EXPOSITIONS

2020

2019

2019

2018

2017

2017

2017

2017

2016

2016

Individuelle, Intersti-ciel, La Part du Feu, Bruxelles, Be

Collective, Prix de la gravure et de l’image imprimée, 28éme édition, La Louvière, Be

Collective, L’Atelier d’Omer, Rebecq, Be

Individuelle, Bruits sur la rétine, La Maison CFC, Bruxelles, Be

Collective, Transparence, La Part du Feu, Bruxelles, Be

Collective, Prix découverte de Rouge-Cloître, centre d’art d’Auderghem, Be

Collective, 11e Biennale de la gravure de Liège, Musée de la Boverie, Be

Collective, Prix Médiatine, Be

Collective, Prix de la gravure et de l’image imprimée, 25éme édition, La Louvière, Be

Individuelle, La Part du Feu, Bruxelles, Be

2014 Parcours d’artistes de Saint-Gilles, Bruxelles, Be
2012 Collective, Festival des arts de Champallement, Fr
2012 Collective, Insight out side, festival Les Aralunaires d’Arlon, Be
2011 Collective, Festival des arts de Champallement, Fr
2008 Collective, The White Hotel, Plastic4, 30 artists – 61 rooms , Bruxelles, Be
2002 Collective, parcours d’artistes de Saint-Gilles, Bruxelles, Be
2001 Collective, Espace d’Objets, Objets d’Espace, Parlement bruxellois, Bruxelles, Be
2000 Individuelle, galerie Espace Blanche, Bruxelles, Be

PRIX

PRIX

2017

2005

Prix du public de l’exposition Prix découverte de Rouge-Cloître

Lauréate du concours organisé par la firme Elia, création d’un modèle pour foulard imprimé sur soie, commande et reproduction en 200 exemplaires

2001 Subvention de la Communauté française de Belgique
2001 Prix Alexandre Alaux Backes
2001 Prix Fondation artistique E. Horlait-Dapsens
1999 Prix Legs Serrure

FORMATIONS

FORMATIONS

2002-2005 École nationale des Arts visuels, La Cambre. Atelier Design Textile. Diplôme de Bachelier obtenu en juin 2005
2000-2001 Académie Royale des Beaux-Arts de la Ville de Bruxelles : Art dans l’espace public, diplôme obtenu avec distinction
1995-1999 Dessin, diplôme obtenu avec grande distinction

WORKSHOPS

WORKSHOPS

Mars 2004 Textile-Architecture La Housse Habitable, espace de répit (collaboration entre l’ENSAV de la Cambre et l’École d’Architecture de Grenoble, Les Grands Ateliers de l’Isle d’ Abeau)
Oct. 2001 Workshop video Banality (Croatie) – artiste en résidence –